event

Visioconférence : Pandémie – L’Europe de la relance

20/11/2020

14:30 > 16:45

Inscription

L’Union européenne a des compétences sanitaires très limitées. Pendant la première vague de Covid-19 au printemps, qui a pris les Vingt-Sept de court, elle les a utilisées autant que possible, pour accompagner les Etats, à qui elle a laissé une grande latitude budgétaire et mobilisé ses propres moyens. La Banque Centrale Européenne (BCE) est intervenue massivement et rapidement. Que prépare l’Europe pour coordonner les Etats et endiguer la 2ème vague ? Faut-il de nouvelles compétences ou de nouveaux moyens à cet échelon ? L’ « Europe de la santé » existe déjà très partiellement. Comment la renforcer à la lumière de l’expérience de la pandémie de Covid-19 ? Sébastien Maillard, Directeur de l'Institut Jacques Delors présentera à 14h30 la première partie concernant "L’Union européenne face à la pandémie."

  • 14h30 1ere partie: 50mn, 3 exposés de 12/15mn
    – Sébastien Maillard, Directeur de l’Institut Jacques Delors : L’Union européenne face à la pandémie.
    L’Union européenne a des compétences sanitaires très limitées. Pendant la première vague de Covid-19 au printemps, qui a pris les Vingt-Sept de court, elle les a utilisées autant que possible, pour accompagner les Etats, à qui elle a laissé une grande latitude budgétaire et mobilisé ses propres moyens. La Banque Centrale Européenne (BCE) est intervenue massivement et rapidement. Que prépare l’Europe pour coordonner les Etats et endiguer la 2ème vague ? Faut-il de nouvelles compétences ou de nouveaux moyens à cet échelon ? L’ « Europe de la santé » existe déjà très partiellement. Comment la renforcer à la lumière de l’expérience de la pandémie de Covid-19 ?
    -Adina Revol, conseillère économique à la Représentation en France de la Commission européenne: Covid 19, la réponse économique européenne : les clés pour comprendre
    L’Union européenne s’est mobilisée pour atténuer les effets de cette crise sans précédent dans l’histoire européenne récente. Afin de répondre au choc économique lié à la chute d’activité pour les entreprises européennes, la Commission européenne a assoupli ses règles en matière d’aides d’État, a activé la clause dérogatoire générale du pacte de stabilité et de croissance. La BCE est également intervenue massivement pour maintenir des taux très bas au profit des Etats et des entreprises. Les Etats membres de l’Union européenne se sont mis d’accord, le 21 juillet, sur le plan de relance proposé par la Commission européenne, dont le montant historique s’élève à 750 milliards €. Adossé à un budget européen de long-terme de 1 074 milliards € pour la période 2021-2027, ce plan de relance portera la force de frappe financière de l’Union européenne à plus de 1 800 milliards €.
    – Bernard Guetta, député européen: Les conséquences de la crise sanitaire et du plan de relance sur l’avenir de l’Europe
    La pandémie va-t-elle déboucher sur de nouvelles compétences sanitaires de l’UE ? Le fond de relance est un mécanisme novateur de solidarité financière entre pays membres. Il se finance par un emprunt de l’Union ce qui constitue une véritable mutualisation de la dette. Les moyens de la Commission seraient renforcés par de nouvelles ressources propres, avec un budget qui passerait de 1% à près de 2% du PIB de l’UE. En cela ce serait une avancée vers le fédéralisme. Ces nouveautés et les leçons à tirer de la pandémie seront au cœur de la réflexion de la Conférence sur l’avenir de l’Europe qui s’ouvrira en 2021. Le plan de relance marque-t-il une nouvelle étape de la construction européenne ?
  • 15h30 : 2eme partie 1h15 Débat
    Table ronde entre les intervenants de la 1ere partie et de deux intervenants supplémentaires:– Maher Tekaya, Secrétaire confédéral, service international de la CFDT.
    – Laurent Rigaud, Président de la Chambre des métiers et de l’artisanat Hauts de France

Intervention courte de 2mn de chacun, puis débat entre les 5 intervenants. Réponses aux questions écrites posées par Zoom.

Modératice : Kattalin Landaburu, journaliste, chroniqueuse @lafautealeurope/@franceinfo, correspondante à Bruxelles (@medi1radio et @Le_MOCI)

Covid-19 | Crisis