event

Webinar | War in Ukraine: what consequences for agri-food supplies in Africa and Europe? [FR]

| 12/07/2022 | 15:00 |
Conference |

PARTNERSHIP

PARTENAIRES

L’Ukraine est le troisième fournisseur de blé en Europe et compte pour 12% des importations totales de blé du continent africain. Cependant, l’invasion russe de l’Ukraine a largement compromis ses capacités d’exportation et de production.

En effet, la Russie bloque désormais les quatre grands ports ukrainiens, dont en premier lieu Odessa. Les ports non-bloqués sont, eux, soit détruits, soit inutilisables en raison de l’emprise exercée par la Russie sur la navigation en mer Noire. Plusieurs dizaines de millions de tonnes de maïs, de blé, d’oléagineux et d’orge sont ainsi immobilisées sur la côte ukrainienne.

Cela a pour conséquence une flambée des prix des denrées céréalières, et une pénurie alimentaire menace les États les plus dépendants des exportations. Ajoutons à cela le fait que le prix des engrais, largement produits avec du gaz naturel russe, flambent également et font peser un risque sur les capacités de productions agro-alimentaires locales.

Ce webinaire, organisé en partenariat par l’Institut Jacques Delors et le think tank WATHI, introduit par leurs directeurs respectifs ; Sébastien Maillard et Gilles Yabi, sera l’occasion de développer des regards croisés sur les réponses à apporter à ces enjeux d’approvisionnement agro-alimentaire.

L’Ukraine est le troisième fournisseur de blé en Europe et compte pour 12% des importations totales de blé du continent africain. Cependant, l’invasion russe de l’Ukraine a largement compromis ses capacités d’exportation et de production.

En effet, la Russie bloque désormais les quatre grands ports ukrainiens, dont en premier lieu Odessa. Les ports non-bloqués sont, eux, soit détruits, soit inutilisables en raison de l’emprise exercée par la Russie sur la navigation en mer Noire. Plusieurs dizaines de millions de tonnes de maïs, de blé, d’oléagineux et d’orge sont ainsi immobilisées sur la côte ukrainienne.

Cela a pour conséquence une flambée des prix des denrées céréalières, et une pénurie alimentaire menace les États les plus dépendants des exportations. Ajoutons à cela le fait que le prix des engrais, largement produits avec du gaz naturel russe, flambent également et font peser un risque sur les capacités de productions agro-alimentaires locales.

Ce webinaire, organisé en partenariat par l’Institut Jacques Delors et le think tank WATHI, introduit par leurs directeurs respectifs ; Sébastien Maillard et Gilles Yabi, sera l’occasion de développer des regards croisés sur les réponses à apporter à ces enjeux d’approvisionnement agro-alimentaire.

SUR LE MÊME THÈME

ON THE SAME THEME

PUBLICATIONS

Voir plus
Load more

MÉDIAS

MEDIAS

Voir plus
Load more

ÉVÉNEMENTS

EVENTS

Voir plus
Load more