Rapports

120

Enseigner l’Europe en France

ANCRER LA DIMENSION EUROPÉENNE DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE FRANÇAIS

Par Thierry Chopin, Professeur de science politique à l’Université catholique de Lille (ESPOL), Conseiller spécial à l’Institut Jacques Delors. Avec la collaboration de Guilaine Divet, Assistante de recherche, Normalienne étudiante à l’ENS Ulm.

Préface de Clément Beaune, Secrétaire d’État chargé des Affaires européennes.

Alors que le manque de connaissances sur le fonctionnement de l’UE constitue un élément majeur du rapport de défiance des Français à l’Europe, la question de l’acquisition de connaissances et, par là même, celle de l’éducation à « l’Europe » sont essentielles dans le secondaire français. Sur la base de cette compétence scolaire, les citoyens pourront ensuite naturellement développer une compétence civique autour de convictions et de préférences individuelles vis-à-vis de l’Europe qui leurs seront propres. Mais, à tout le moins, l’éducation constitue une condition indispensable pour cela et l’ancrage de la dimension européenne dans l’enseignement en France apparaît aujourd’hui comme une nécessité. Le présent rapport analyse la prise en compte de cette dimension européenne dans plusieurs disciplines-clés – l’histoire, l’éducation civique, la géographie et les langues étran-gères – en comparaison avec les programmes scolaires d’autres pays de l’Union afin de formuler  des recommandations opérationnelles en faveur d’une réelle éducation à l’Europe. ▪▪▪

Éducation | European values | France | futur