Other document

[FR] Spitzenkandidaten : oui ou non ?

Par l’Observatoire politique du Parlement européen de l’Institut Jacques Delors, Olivier Costa, Directeur de recherche au CNRS, CEVIPOF-Sciences Po et Directeur des études politiques, Collège d’Europe, Bruges et Pauline Thinus, Assistante académique, Collège d’Europe, Bruges.

French version only

| 01/06/2022

Télécharger le pdf →  | ← Télécharger l’epub


Citer cet article :
Observatoire politique du Parlement européen, Costa O. & Thinus P. 2022. « Spitzenkandidaten : oui ou non ? », Hors-série, Paris : Institut Jacques Delors, 1er juin.


Avant-propos

D’usage courant en allemand, le terme de Spitzenkandidat est utilisé depuis 2014 pour désigner la personne “tête de liste”, lors de la campagne des élections européennes, susceptible de présider la Commission européenne. La présidence de cette institution exige en effet, depuis le Traité de Lisbonne, l’aval du Parlement européen. Mais les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne gardent un rôle décisif dans cette désignation. La pratique a varié d’une élection à l’autre. Comment stabiliser la désignation du Président de la Commission ? Avec quels rôles respectifs pour le Conseil européen et pour le Parlement européen ? Le choix des personnalités têtes de liste revient-il aux seuls partis politiques européens ? Place dévolue nécessairement au parti arrivé en tête ou constitution d’une coalition parlementaire autour d’une personnalité qui entraînera l’élection ? Le recours au Spitzenkandidat soulève nombre de questions toujours débattues et à éclaircir avant les européennes de 2024. Il en va de la légitimité de la prochaine Commission et, plus largement, de la démocratie au niveau européen.

Nous avons demandé au Professeur Olivier Costa (Directeur de recherche au CNRS, CEVIPOF-Sciences Po et Directeur des études politiques au Collège d’Europe de Bruges) et à Pauline Thinus (Assistante académique au Collège d’Europe de Bruges) de revenir sur l’historique de cette problématique et sur ses enjeux, d’analyser les positions des différents acteurs et de présenter les scénarios susceptibles d’advenir d’ici au prochain scrutin européen.

En complément de l’étude, nous présentons les contributions de quatre éminents membres de notre Observatoire politique du Parlement européen, tous anciens députés européens : Pervenche Berès, Jean-Louis Bourlanges, Monica Frassoni, Alain Lamassoure.

Cette étude est la première d’une série consacrée aux grands enjeux institutionnels européens. Elle sera suivie d’un policy paper sur la question des listes transnationales et d’autres études à venir.

PASCAL LAMY, Président émérite de l’Institut Jacques Delors et Coordinateur du réseau des think tanks Jacques Delors (Paris, Bruxelles, Berlin)

CHRISTINE VERGER, Vice-Présidente de l’Institut Jacques Delors

Lire la suite →


[1] MACRON Emmanuel, Discours à l’occasion de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, 9 mai 2022, https://www.elysee.fr/front/pdf/elysee-module-19590-fr.pdf

[2] LETTA Enrico, Interview accordée au journal Les Echos, 24 avril 2022, https://www.lesechos.fr/monde/europe/enrico-letta-il-faut-construire-une-confederation-europeenne-pour-accueillir-lukraine-1402563

SUR LE MÊME THÈME

ON THE SAME THEME

PUBLICATIONS

Voir plus
Load more

MÉDIAS

MEDIAS

Voir plus
Load more

ÉVÉNEMENTS

EVENTS

Voir plus
Load more