Conférence
 

Paris, 1er décembre 2011 – Quelles voies d’avenir pour stimuler la croissance en Europe?

19/11/2010
 
Conférence-débat organisée par Notre Europe, le Ministère des Affaires Etrangères Polonais et Demos Europa le 1er décembre à La Maison de l'Europe de Paris entre 17h30 et 19h30.

Conférence-débat organisée par Notre Europe, le Ministère des Affaires Etrangères Polonais et Demos Europa le 1er décembre à La Maison de l’Europe, de 17.30 à 19.30 – 35-37 rue des Francs-Bourgeois.

A l’heure où l’Union Européenne connait une relance encore fragile et inégale, de nombreux experts s’interrogent sur la manière de stimuler une croissance à long terme. Une partie d’entre eux attire l’attention sur l’importance de revenir aux fondamentaux de la croissance en Europe, tels que le marché unique ou le capital intellectuel. D’autres considèrent que les institutions européennes doivent devenir le moteur de la croissance dans cette période d’austérité budgétaire au niveau national. Enfin, certains soutiennent que le principal enjeu est de corriger les déséquilibres macro-économiques et d’empêcher de nouvelles crises. Ces différentes approches ne doit pas être vu comme des alternatives mais plutôt comme des solutions complémentaires.

Programme

17.00-17.30 Inscription

17.30-17.40 Accueil et ouverture

  • Gaëtane Ricard-Nihoul, Secrétaire Générale, Notre Europe
  • Krzysztof Blusz, Vice Président, demosEUROPA – Center for European Strategy

17.40-18.30 Présentation

  • Mikolaj Dowgielewicz, Secrétaire d’Etat pour les Affaires européennes, MFA Poland
  • Tommaso Padoa-Schioppa, Président, Notre Europe

18.30 – 19.30 Débat


  • Daniela Schwarzer, Responsable du Département de Recherche sur l’Intégration européenne, SWP
  • Jens Bastian, St Antony’s College, Oxford
  • Jacques Pelkmans, Chercheur senior, Centre for European Policy Studies (tbc)
  • Witold Orlowski, Professeur, Chief Economist, PricewaterhouseCoopers Poland (tbc)

Modération: Gaëtane Ricard-Nihoul, Secrétaire Générale, Notre Europe

19.30 Cocktail

Inscriptions dans la limite des places disponibles.