Bruxelles, 29 mai 1997 – La convergence économique et l’emploi en Europe : quelles promesses pour l’UEM ?

Séminaire organisé à Bruxelles en collaboration avec la Libre Belgique et De Morgan.

COMPTE-RENDU DU SÉMINAIRE PAR JEAN-LOUIS ARNAUD

AVANT PROPOS DE JACQUES DELORS

Notre Groupement d’Etudes et de Recherches a tenu un séminaire sur un sujet d’actualité et hautement explosif. Il s’agit du destin de l’Union Economique et Monétaire, de sa fidélité aux textes préparatoires et au Traité de Maastricht, de son équilibre interne indispensable à sa réussite. Vous verrez, en lisant le compte-rendu des travaux et les deux exposés magistraux de Yves-Thibault de Silguy et de Philippe Maystadt, que dans le vaste camp des partisans de l’UEM, il y a plus que des nuances sur la manière de faire, pour que l’UEM soit le couronnement de l’intégration économique et la rampe de lancement de l’union politique. Ce qui implique que l’UEM apporte une valeur ajoutée substantielle aux politiques nationales de croissance et de création d’emplois. Sans oublier les très grands avantages attendus, en matière extérieure, de la possession, par l’Union Européenne, d’une importante monnaie de réserve, de placement et de transaction. Cette présentation est écrite après que se soit déroulée la réunion d’Amsterdam, qui n’a pas, de l’avis du plus grand nombre, levé les malentendus et établi les équilibres essentiels entre l’économique et le monétaire. C’est une raison de plus pour souligner l’importance de ce séminaire et la nécessité de poursuivre le débat.

L'événement est terminé.

Lieu

Catégorie
QR Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *