Politiser le débat européen

Malgré le sort incertain du Traité de Lisbonne, le rendez-vous des élections européennes de juin 2009 subsiste et est fondamental pour l’orientation que prendra le projet européen dans les cinq années à venir. C’est pourquoi Notre Europe a souhaité mettre en exergue la position de son Comité Européen d’Orientation datant de 1998 et préconisant déjà de lier le choix du Président de la Commission aux résultats des élections européennes, en incitant chaque grande famille politique à proposer leur candidat pendant la campagne. Le texte qui précède cette position, signée par notre Président, Monsieur Padoa-Schioppa, explique l’importance d’une telle démarche en donnant des clés d’analyse qui sont, dans le contexte actuel, d’une actualité déconcertante.

Malgré le sort incertain du Traité de Lisbonne, le rendez-vous des élections européennes de juin 2009 subsiste et est fondamental pour l’orientation que prendra le projet européen dans les cinq années à venir. 

C’est pourquoi Notre Europe a souhaité mettre en exergue la position de son Comité Européen d’Orientation datant de 1998 et préconisant déjà de lier le choix du Président de la Commission aux résultats des élections européennes, en incitant chaque grande famille politique à proposer leur candidat pendant la campagne. 

Le texte qui précède cette position, signée par notre Président, Monsieur Padoa-Schioppa, explique l’importance d’une telle démarche en donnant des clés d’analyse qui sont, dans le contexte actuel, d’une actualité déconcertante. « Politiser le débat européen » comme le propose l’intitulé de cette position du CEO relève aujourd’hui de l’urgence et sera à nouveau à l’ordre du jour de sa prochaine réunion, qui aura lieu les 7 et 8 novembre 2008 à Paris.

Document également disponible en allemand.

L'événement est terminé.

Lieu

QR Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *