Autres documents
 

Comment sauver l’euro ?

“Cela fera bientôt un an que la crise relative de l’euro s’est déclarée. L’année dernière, le gouvernement grec nouvellement formé communiquait que le déficit public n’allait pas atteindre 3,7 %, mais plutôt 13,7 %. Plus ou moins à la même époque, la Banque centrale européenne (BCE) informait que, dans le cadre de sa stratégie de sortie de la crise, elle n’accepterait plus une notation BBB+ en garantie pour le transfert de liquidités aux banques…”

|   01/12/2010             |   Guy Verhofstadt             |   Economie et finance
Autres documents

Tribune de Guy Verhofstadt, ancien premier ministre belge et membre du Comité européen d’orientation de Notre Europe.

“Cela fera bientôt un an que la crise relative de l’euro s’est déclarée. L’année dernière, le gouvernement grec nouvellement formé communiquait que le déficit public n’allait pas atteindre 3,7 %, mais plutôt 13,7 %. Plus ou moins à la même époque, la Banque centrale européenne (BCE) informait que, dans le cadre de sa stratégie de sortie de la crise, elle n’accepterait plus une notation BBB+ en garantie pour le transfert de liquidités aux banques…”