Décryptage

COVAX : L’Europe à l’épreuve de la solidarité vaccinale mondiale

| 27/05/2021

Introduction ▪

Plus d’1,6 milliard de doses de vaccin anti-Covid ont été administrées à ce jour dans le monde mais l’écart d’accès au vaccin entre pays riches et pays pauvres est criant. Face à cette pandémie, personne ne sera en sécurité aussi longtemps que tout le monde ne le sera pas. Le seul moyen de sortir complètement de cette crise sanitaire est d’y répondre collectivement par la coopération et la solidarité internationales. Une course de vitesse est lancée pour réduire la prévalence de la maladie et ralentir les mutations du virus, contre lesquelles les frontières ne suffisent pas. Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, ne cesse de le répéter : « Nous devons continuer à plaider pour la solidarité mondiale parce que le virus ne sera pas vaincu dans un monde qui est divisé. Nous devons partager tout ce que nous avons, ce n’est pas de la charité, c’est dans le meilleur intérêt de chaque pays ».

Les Européens se veulent à la pointe de ce combat pour des raisons à la fois morale et humanitaire, sanitaire et économique. Le but est d’ainsi faire face aux incertitudes sur les variants, de permettre une reprise durable et de sécuriser les chaînes d’approvisionnement.

Dans le cadre de la « Réponse mondiale au coronavirus » prônée par le G20, l’UE est avec ses États membres l’un des co-fondateurs et le premier bailleur de fonds de COVAX (Covid-19 Vaccines Global Access), le mécanisme de solidarité internationale lancé en avril 2020 par l’OMS, en collaboration avec l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI). Ce mécanisme a pour but d’accélérer le développement et la fabrication de vaccins afin de garantir un accès équitable à travers le monde.
Faciliter l’accès au vaccin pour tous était au coeur des discussions du Sommet mondial sur la santé, qui s’est tenu le 21 mai à Rome dans le cadre de la présidence italienne du G20, sous la coprésidence du Premier ministre Mario Draghi et de la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. La Déclaration adoptée par les participants définit une série de principes qui permettront d’orienter la réponse mondiale en cas de furures pandémies.

SUR LE MÊME THÈME

ON THE SAME THEME

PUBLICATIONS

Voir plus
Load more

MÉDIAS

MEDIAS

Voir plus
Load more

ÉVÉNEMENTS

EVENTS

Voir plus
Load more