Policy Paper 255
 

Unir nos forces pour garantir : une relance verte et sociale

Sofia Fernandes, Emilie Magdalinski et Klervi Kerneïs de l’Institut Jacques Delors, Paris, et Geneviève Pons et Marie-Agnès, Borchers-Gasnier, Europe Jacques Delors, Bruxelles. Les auteurs souhaitent remercier Pascal Lamy, Thomas Pellerin-Carlin, Jean-Arnold Vinois, Sébastien Maillard, Marie Delair et Pierre Leturcq pour leurs précieuses remarques et suggestions.

Ce papier est la version mise à jour d’une première publication écrite pour les rencontres Franco-allemandes d’Evian 2020.

Policy Paper

Résumé

Avec le Pacte vert pour l’Europe, la transition écologique est devenue l’une des priorités de l’agenda politique de l’UE, comme l’a indiqué la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, dans son premier discours sur l’état de l’Union le 16 septembre dernier. Sa réussite dépendra grandement de sa capacité à recueillir le soutien des citoyens. Dans ce Policy paper, nous estimons que pour lui garantir un soutien massif, il est nécessaire que les entreprises et les citoyens soient des acteurs du changement, et non de simples bénéficiaires passifs des transformations déjà en cours. Dans le contexte actuel de pandémie de Covid-19, nous considérons que la période de relance constitue un moment crucial pour contribuer à la conception d’un processus aussi inclusif et participatif. Nous présentons donc un certain nombre de recommandations analysant le rôle de trois groupes clés d’acteurs de la transition : les entreprises, les travailleurs et les citoyens. Pour chacun d’entre eux, nous veillons à ce que la mise en place d’un cadre règlementaire adapté, qui crée non seulement l’environnement adéquat pour les entreprises mais apporte aussi une aide aux travailleurs vulnérables et aux citoyens tout au long de la transition, soit complété par des mesures concrètes leur permettant de s’approprier la transition écologique et de façonner leur propre avenir. Cela pourrait par exemple se traduire par une participation accrue des entreprises aux initiatives européennes de promotion de l’innovation dans leur secteur, par un renforcement des possibilités de formation des travailleurs pour acquérir des compétences vertes, par des actions concrètes afin d’éradiquer la précarité énergétique et par le développement de structures de gouvernance participative afin de renforcer la voix des citoyens européens.