décryptage
 

L’Union européenne à l’écoute des citoyens : les outils d’analyse des opinions publiques

Alors que la crise de la dette souveraine a mis sous tension les opinions publiques européennes, ce Bref de Salvatore Signorelli décrit les divers outils d’analyse des opinions publiques dont disposent les institutions européennes. Il distingue les sondages quantitatifs européens conduits dans le cadre des enquêtes « Eurobaromètre » et les autres outils utilisés par les décideurs nationaux et européens.

|   15/03/2012             |   Salvatore Signorelli             |   Démocratie et citoyenneté
décryptage

Alors que la crise de la dette souveraine a mis sous tension les opinions publiques européennes, il paraît utile de rappeler que l’UE a mis en place des outils d’analyse de ces opinions publiques qui, s’ils restent méconnus des citoyens, font l’objet d’une attention particulière de la part des décideurs politiques.

Ce Bref de Salvatore Signorelli présente les divers instruments dont disposent les institutions européennes, en distinguant d’une part les sondages quantitatifs européens, avec notamment les trois variantes de l’Eurobaromètre (Standard, Spécial et Flash) ; et d’autre part, les autres outils d’analyse que sont les enquêtes qualitatives d’Eurobaromètre, les sondages délibératifs et les enquêtes nationales.

La publication régulière de ce type de sondages permet de comparer l’évolution des opinions publiques nationales et de mesurer la consistance de la notion d’« opinion européenne » – elle alimente aussi la réflexion des décideurs nationaux et européens au moment où ils déterminent les grandes orientations de la construction européenne et les décisions de l’UE.