décryptage
 

PAC : sortir de l’étau budgétaire. L’Union européenne à quitte ou double

En tant que politique la plus intégrée de l’UE, la seule à être principalement financée par le budget commun, la PAC représente 40% du budget communautaire. Ce statut d’exception lui vaut de susciter de virulentes critiques sur son « coût ».

|   15/09/2010             |   Nadège Chambon             |   Economie et finance
décryptage

En tant que politique la plus intégrée de l’UE, la seule à être principalement financée par le budget commun, la PAC représente 40% du budget communautaire. Ce statut d’exception lui vaut de susciter de virulentes critiques sur son « coût ». Pourtant les Européens dépensent moins d’argent public pour l’agriculture et le développement rural que pour la recherche et le développement ou encore l’énergie. A l’approche des discussions sur les perspectives financières après 2013, ce Bref attire l’attention sur les risques d’un débat mal engagé sur le coût de la PAC. Il appelle, au vue des défis globaux qui renouvellent la question agricole, à mener le débat dont l’UE et son agriculture ont besoin sur une réforme approfondie de la PAC.

Pour plus d’informations sur les recherches de Notre Europe sur le budget européen, cliquer ici