Autres documents
 

Plus de solidarité européenne face aux crises migratoires

La mort tragique de centaines de migrants en Méditerranée a suscité une mobilisation européenne inhabituelle et contribué à relancer le débat sur la solidarité européenne face aux crises migratoires. Ce Mot d’Yves Bertoncini prend position sur cet enjeu.

|   30/04/2015             |   Yves Bertoncini             |   Europe dans le monde
Autres documents

La mort tragique de centaines de migrants en Méditerranée a suscité une mobilisation européenne inhabituelle, symbolisée par le sommet extraordinaire du 23 avril.
Outre l’adoption de mesures de court terme, elle a contribué à relancer le débat sur la solidarité européenne face aux crises migratoires, qu’il convient d’approfondir sur trois registres complémentaires.

Tel est l’objet de ce Mot signé par Yves Bertoncini et articulé autour de trois éléments clés :
1. L’asymétrie géographique impose une solidarité financière européenne face aux crises migratoires ;
2.La solidarité européenne en matière d’accueil des migrants demeure trop limitée ;
3. Solidarité et coopération européennes doivent être renforcées conjointement face aux crises migratoires.

Yves Bertoncini conclue en soulignant qu’au-delà de la seule gestion des « crises migratoires », c’est l‘ensemble de leurs stratégies en matière d’immigration que l’UE et ses Etats membres sont appelés à revoir.

Cette Tribune a été également publiée sur HuffingtonPost.fr.