Autres documents
 

Prix de l’économie globale 2006- Université de Kiel

Discours de Jacques Delors à l’occasion de la remise du prix de l’économie globale, à l’Université de Kiel pour l’économie mondiale, le 18 juin 2006.

|   18/06/2006             |   Jacques Delors             |   Economie et finance
Autres documents

Je suis extrêmement sensible à la décision du Comité du Prix de l’Economie Globale de m’avoir décerné cette distinction. Et je voudrais exprimer ma gratitude et mes remerciements à l’Institut de Kiel. C’est une invitation à revenir sur une tranche d’histoire de la construction européenne, non pour en faire l’éloge, mais pour en tirer quelques enseignements pour le présent et pour l’avenir. l’air du temps voudrait que l’on ne se concentre que sur l’instantané, oubliant ainsi le chemin parcouru, les avancées réalisées, mais aussi les échecs et les erreurs. Or, des peuples sans mémoire ne peuvent imaginer et construire le futur. En procédant ainsi, je n’entends pas réellement occulter les difficultés du présent et sousestimer la grave crise qui atteint le processus d’unification de l’Europe.