Policy Paper 245
 

Verdir la politique commerciale de l’UE – 2 :
aspects économiques

Cette note est la seconde d’une série de publications que l’Institut Jacques Delors a entrepris de consacrer, avec le soutien de la Fondation Européenne pour le Climat, à l’évolution de la politique commerciale de l’Union qui s’impose suite aux élections européennes de mai dernier et qui devra trouver sa place dans le « Green Deal » annoncé par la Présidente de la nouvelle Commission Européenne, Ursula von der Leyen.

|   05/12/2019             |   Pascal Lamy   |   Geneviève Pons   |   Pierre Leturcq             |   Energie et environnement
Policy Paper

Les résultats publiés en novembre d’une enquête d’opinion commandée par la Commission Européenne sur le rapport des citoyens au commerce et à la politique commerciale de l’UE confirment par ailleurs l’acuité de cette thématique de recherche. La protection des standards environnementaux et de santé européens figure en effet au second rang des priorités que les citoyens attribuent à la politique commerciale.
La première note avait pour objet d’exposer d’une manière générale les problèmes à résoudre et les pistes de solutions disponibles.
Celle-ci s’attache à décrire de manière plus détaillée les thèses avancées par différentes écoles de la science économique sur les effets, plus ou moins positifs ou négatifs, de l’ouverture des échanges sur l’environnement, principalement du point de vue climatique.
Elle conclut que le commerce international, dont l’impact reste en débat, ne constitue probablement pas la variable essentielle de la décarbonisation nécessaire de l’économie européenne, même si la politique commerciale doit apporter sa contribution à cette entreprise majeure. La préservation de nos ressources naturelles comme d’ailleurs la lutte contre les inégalités nécessitera un véritable changement de paradigme et de profondes réformes visant nos modes de production et de consommation. Le commerce devra accompagner cette mutation, la faciliter et l’accélérer. D’autres publications à venir dans cette série aborderont les voies et moyens de cette contribution nécessaire de la politique commerciale : normes ambitieuses et leur application aux produits importés et/ou ajustements carbone à la frontière, réformes du cadre multilatéral à l’OMC, traités commerciaux bilatéraux de nouvelle génération…