Décryptage
 
La proposition de CFP : quelle continuité, quelles nouveautés, quelles suites ?
Le 2 mai 2018, la Commission européenne a publié sa proposition de nouveau cadre financier pluriannuel (CFP) pour la période 2021-2027.
|   29/05/2018             |   Eulalia Rubio   |   Jörg Haas   |   Pola Schneemelcher             |   Economie et finance
Décryptage

Selon ses propres termes, elle a proposé « un budget à long terme nouveau et moderne, fortement axé sur les priorités politiques de l’Union à 27 ». Ce décryptage par Jörg Haas, chercheur associé au Jacques Delors Institut – Berlin, Eulalia Rubio, chercheuse senior à l’Institut Jacques Delors, et Pola Schneemelcher, chercheuse au Jacques Delors Institut – Berlin,  analyse les véritables nouveautés de la proposition actuelle mais aussi les éléments déjà existants, et évoque les prochaines étapes ainsi que les dynamiques de négociation envisageables.

Jörg Haas, Eulalia Rubio et Pola Schneemelcher en concluent que :
La proposition est plus ambitieuse que le CFP actuel en termes de volumes nominaux et réels, mais plus limitée si l’on se réfère au revenu national brut (RNB) de l’UE27.
L’évolution prévue des dépenses de politiques traditionnelles vers des secteurs nouveaux est plus audacieuse que dans les propositions précédentes de CFP.
• Au cours des négociations, les coalitions traditionnelles de bénéficiaires nets et de contributeurs nets pourraient éclater en raison des nouveaux clivages liés aux rabais et aux critères d’éligibilité aux fonds de cohésion.