Autres documents
 

Après le psychodrame grec, quelles améliorations pour l’UEM?

Le Commissaire européen Pierre Moscovici prend position sur l’avenir de l’UEM après la crise grecque dans cette Tribune reproduisant le discours qu’il a prononcé à l’occasion d’une conférence organisée à Paris par l’Institut Jacques Delors et la MACIF le 24 septembre 2015.

|   30/09/2015             |   Pierre Moscovici             |   Economie et finance
Autres documents

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l’Union douanière prend position sur l’avenir de l’UEM après la crise grecque dans cette tribune reproduisant le discours qu’il a prononcé à l’occasion de la conférence organisée par l’Institut Jacques Delors et la MACIF à Paris le 24 septembre 2015.

Après avoir souligné que Jacques Delors « a plus que jamais besoin d’une postérité », Pierre Moscovici est revenu sur la crise grecque et les leçons à en tirer, en deux temps:
1. Ce que la crise grecque a dévoilé de la gouvernance européenne
2. La nécessité d’une profonde réforme de la gouvernance de l’UEM

Il conclut son propos en soulignant la nécessité de « donner enfin à la monnaie unique, l’architecture politique et démocratique dont elle a tant besoin ».