Décryptage
 

Destinée européenne partagée, attitudes contrastées : l’opinion publique et l’UE en Estonie, Lettonie et Lituanie

|   06/03/2019             |   Daniel Debomy             |   Démocratie et citoyenneté
Décryptage

Indépendants de la Russie depuis l’éclatement de l’URSS, les trois États baltes vivent depuis une quinzaine d’années leur appartenance à l’Union européenne. Une appartenance pleine et entière. Les trois pays ont adopté l’euro. Ils participent à l’espace Schengen. Ils sont par ailleurs membres de l’Otan. L’Estonie a exercé sa première présidence du Conseil de l’UE en 2017, après la Lituanie (2013) et la Lettonie (2015), moments toujours propices pour faire valoir l’UE dans le pays.

Où en est l’état de leurs opinions publiques à l’égard de l’UE et quelles évolutions ont-elles connues depuis l’adhésion ? Ce décryptage, écrit par Daniel Debomy, chercheur associé à l’Institut Jacques Delors, s’appuie, d’une part, sur les résultats semestriels des enquêtes Eurobaromètre Standard de la Commission européenne, complétés sur quelques points par des données issues du Parlemètre plus récent du Parlement européen, d’autre part, sur des investigations qualitatives qui permettent d’éclairer la signification des données chiffrées : réanalyse de nombreuses études qualitatives paneuropéennes menées à partir de 2001 par l’institut OPTEM et ses partenaires du réseau European Qualitative Network, et observations poursuivies par ces partenaires de l’évolution de leurs opinions publiques respectives.