Autres documents
 

« Nous allons vous apporter nos vices »

Pourquoi l’espace transculturel est-il si difficilement représentable dans l’Europe contemporaine ? Comment expliquer le décalage entre la forte interdépendance économique et l’étroitesse des consciences politiques ? Article publié dans un volume de Cambridge Scholars Publishing.

|   29/07/2010             |   Aziliz Gouez             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents

Cet article met au jour les échanges économiques et culturels, mais aussi les tensions et les asymétries qui traversent l’espace transnational né des liens tissés depuis vingt ans entre le Banat roumain et le Nord-Est de l’Italie. Surnommé « Trevisoara » (de la contraction entre Trévise et Timisoara), cet espace voit se croiser les Roumains qui vivent et travaillent en Italie et les petits entrepreneurs italiens qui ont délocalisé tout ou partie de leur production en Roumanie. Bien qu’il ne figure sur aucune carte officielle de l’UE, ce nouveau territoire est un véritable laboratoire de l’intégration européenne.

En effet, les petits entrepreneurs de Vénétie qui opèrent aujourd’hui en Roumanie sont souvent les mêmes qui souscrivent aux thèses de la Ligue du Nord, un parti qui pourtant ne cache pas son hostilité à l’égard des immigrés roumains en Italie. Comment expliquer ce décalage entre la forte interdépendance économique qui existe désormais entre les deux pays et l’étroitesse des consciences politiques ? Pourquoi l’espace transculturel est-il si difficilement représentable dans l’Europe contemporaine ? Plus généralement, Aziliz Gouez soulève la question des nouvelles formes d’appartenance apparues à la faveur du déclin des grandes utopies et dans le contexte plus ouvert et mouvant de la globalisation.

Présenté lors d’un colloque à l’université de Cluj (Roumanie) en novembre 2008, cet article est devenu un chapitre d’un ouvrage en cours de publication : Boari Vasile et Gherghina Sergiu (dir.), Weighting the Difference: Romanian Identity in the Wider European Context, Cambridge Scholars Publishing (Parution à venir en 2009).