Policy Paper
 

Objectif 2024: de meilleures conditions de vie et de travail pour tous les européens

La présente note résulte d’une coopération entre les Instituts Jacques Delors de Paris et de Berlin et fait des propositions concrètes pour la législature européenne à venir.

|   02/09/2019             |   Sofia Fernandes             |   Travail et affaires sociales
Policy Paper

1- Énergie (Thomas Pellerin-Carlin et al.)
2- Eurozone (Lucas Guttenberg)
3- Commerce (Elvire Fabry)
4- Politique étrangère et de sécurité (Nicole Koenig)
5- Numérique (Paul-Jasper Dittrich)
6- Démocratie (Thierry Chopin)
7- Migration (Lucas Rasche)


8- Emploi & social (Sofia Fernandes)

La présidente-élue de la Commission, Ursula von der Leyen, a appelé de ses vœux une « Europe plus juste et plus égalitaire ». Cette priorité politique se justifie par des raisons non seulement normatives ou fonctionnelles mais aussi politiques. Dans un contexte d’euroscepticisme marqué, l’UE doit répondre aux attentes des citoyens d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. À cet effet, la nouvelle Commission doit adopter un Plan d’action sociale pour les cinq prochaines années de manière à transformer en initiatives concrètes les 20 principes de la Charte européenne des droits sociaux proclamée il y a deux ans. Ce plan devrait inclure cinq priorités clés : i) relancer la « machine à convergence » européenne ; ii) investir dans le capital humain et s’attaquer aux inégalités ; iii) assurer une transition juste vers une économie numérique et à faible intensité carbone ; iv) rechercher plus d’égalité sociale et de justice fiscale ; v) assurer une mobilité juste des travailleurs. Dans sa stratégie visant à renforcer la dimension sociale du projet européen, la prochaine Commission devrait envisager la possibilité d’une intégration sociale différenciée. S’il n’est pas possible d’avancer avec tous les États membres de l’UE, la coopération renforcée offre une meilleure solution que l’inaction.

9- Budget (Eulalia Rubio)