Policy Paper 46
 
La dépense en matière de défense en Europe : peut-on faire mieux sans dépenser plus ?
Les négociations relatives au budget de l’Union européenne après 2013 ne peuvent ignorer les préoccupations actuelles en matière d’austérité. Toutefois, en raison de la taille restreinte de ce budget, il semble évident qu’on ne peut attendre d’importantes économies d’une éventuelle application de l’austérité à l’échelon communautaire. <br/ >
|   29/06/2011             |   Fabio Liberti             |   Economie et finance
Policy Paper

Les négociations relatives au budget de l’Union européenne après 2013 ne peuvent ignorer les préoccupations actuelles en matière d’austérité. Toutefois, en raison de la taille restreinte de ce budget, il semble évident qu’on ne peut attendre d’importantes économies d’une éventuelle application de l’austérité à l’échelon communautaire.

 

Pour répondre au défi de l’austérité, il serait au contraire plus judicieux de réaliser des économies au travers d’une meilleure répartition des tâches budgétaires ou en améliorant la coordination des dépenses nationales et communautaires. C’est dans cette optique de recherche de gains d’efficacité que Notre Europe lance une série de publications baptisée « Comment mieux dépenser ensemble », qui contient des analyses à la fois transversales et sectorielles.

 

Dans le cadre de ce projet, ce Policy Paper de Fabio Liberti s’intéresse aux dépenses en matière de défense. Après avoir retracé l’histoire de la politique européenne de sécurité et de défense et de donner un aperçu de l’état des budgets nationaux dans le domaine de la défense, le papier explore la possibilité d’améliorer l’efficacité de la dépense militaire en Europe au travers d’une éventuelle « europeanisation » de celle-ci. Il analyse également les blocages – politiques et techniques- qui empêchent une majeure intégration dans le domaine de la défense.