Autres documents
 
Le prix Nobel, et après ?
La remise du prix Nobel de la paix à l'UE a suscité un mélange d'enthousiasme et de critiques qu'il est nécessaire de mettre en perspective : tel est l'objet de ce Mot de Notre Europe - Institut Jacques Delors co-signé par Yves Bertoncini et António Vitorino.
|   17/12/2012             |   Yves Bertoncini   |   António Vitorino             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents
La remise du prix Nobel de la paix à l’UE a suscité un mélange d’enthousiasme et de critiques qu’il est nécessaire de mettre en perspective. Tel est l’objet de ce Mot de Notre Europe – Institut Jacques Delors co-signé par Yves Bertoncini et António Vitorino, et dont se dégagent les trois principaux éléments suivants : 

1 – Il est juste de saluer
l’œuvre historique de réconciliation engagée par la construction
européenne ; 

2 – Établie pour consolider la paix, la zone euro demeure plus
que jamais un élément stabilisateur ; 

3 – Il faut désormais passer de « l’union
pour la paix » à « l’union fait la force ».

Les élections européennes de juin 2014 constitueront un rendez-vous majeur dans cette perspective, 100 ans après le début de la « 1ère guerre mondiale » – qui fut aussi l’une des ultimes grandes boucheries européennes, grâce au génie politique des Pères fondateurs.