Policy Paper
 
Le programme alimentaire en débat : la fin d’une solidarité européenne envers les plus démunis ? Mieux comprendre
Mardi 20 Septembre, à l’occasion du Conseil des Ministres de l’agriculture, les représentants des 27 Etats membres débattaient de l’avenir du programme alimentaire européen pour les populations les plus démunies. Le « policy paper » publié par Notre Europe permet de mieux comprendre les arguments qui divisent les Etats membres autour du maintien du programme. Il revient sur la genèse de ce programme alimentaire, lancé en 1987, et plaide pour son renforcement.
|   19/09/2011             |   Nadège Chambon             |   Droit et institutions
Policy Paper

Mardi 20 Septembre, à l’occasion du Conseil des Ministres de l’agriculture, les représentants des 27 Etats membres débattaient de l’avenir du programme alimentaire européen pour les populations les plus démunies. Alors que cette aide bénéficie d’un large soutien auprès des citoyens et des ONG, la perspective de sa suppression pourrait nourrir les critiques à l’égard de l’UE. Le « policy paper » publié par Notre Europe permet de mieux comprendre les arguments qui divisent les Etats membres autour du maintien du programme. Deux conceptions s’opposent : tandis que les uns privilégient la dimension sociale de l’aide – contribuer à la sécurité alimentaire des populations les plus démunies – les autres considèrent davantage l’objectif historique de stabilisation des marchés agricoles. Or la réduction des stocks d’intervention rendrait le programme caduc. La publication de Notre Europe revient sur la genèse de ce programme alimentaire, lancé en 1987, et plaide pour son renforcement.

Ce texte est extrait du policy paper n°45 «La PAC facteur de désunion ou de solidarité européenne ?», Notre Europe, juin 2011.