Autres documents
 
L’Union après les élections : demandez le programme !
Alors que nombre de débats se focalisent sur l’identité des principaux décideurs européens, il est essentiel de préciser les orientations politiques que l’UE doit désormais suivre. Tel est l’objet de ce Mot de J. Delors et A. Vitorino.
|   23/06/2014             |   Jacques Delors   |   António Vitorino             |   Droit et institutions
Autres documents

Alors que nombre de débats se focalisent sur l’identité des principaux décideurs européens de la période 2014-2019, Jacques Delors et António Vitorino soulignent qu’il est essentiel de préciser sur quelles orientations politiques l’UE est appelée à agir après les élections européennes des 22-25 mai.

Une telle clarification programmatique est d’autant plus nécessaire pour la désignation du président de la Commission, qui doit bénéficier de l’appui d’une majorité qualifiée des membres du Conseil européen et de l’approbation d’une coalition majoritaire au Parlement européen.

Dans cette perspective, trois orientations politiques principales semblent se dégager sur la base des rapports de force partisans établis par les électeurs européens, et qui ont en commun de promouvoir une action européenne à la fois plus lisible et capable de produire des résultats probants, au niveau de l’UE comme de la zone euro.

1. De l’Europe de la Troïka à l’Europe du triptyque : « La compétition qui stimule, la coopération qui renforce, la solidarité qui unit »
2. De l’Europe introvertie à l’UE dans la mondialisation
3. De l’Europe intrusive à l’Europe incarnée

Cette Tribune est aussi disponible en allemand et en anglais.