Rapports
 
Repair and prepare : l’euro et la croissance après le Brexit
Un groupe international d'experts dirigé par le directeur de notre bureau en Allemagne, Henrik Enderlein et par notre Président Enrico Letta présente un plan de réforme en trois phases visant à parachever l'Union économique et monétaire dans la perspective du Brexit.
Rapports
Les réformes et l’approfondissement de l’Union économique et monétaire européenne sont décisifs pour l’avenir de l’UE. Si l’euro échoue, c’est l’ensemble du projet européen qui sera en péril. Telles sont les principales conclusions du rapport « Repair and prepare : l’euro et la croissance après le Brexit » élaboré par un groupe international d’experts réunis sous notre égide et celle de la Fondation Bertelsmann et préfacé par Jacques Delors.

Ce groupe est dirigé par Henrik Enderlein, directeur de notre Bureau en Allemagne, le Jacques Delors Institut – Berlin et professeur à la Hertie School of Governance, et Enrico Letta, président de l’Institut Jacques Delors et ancien Premier ministre italien.

Les autres membres du groupe sont :
Jörg Asmussen, Directeur général, Lazard ; ancien secrétaire d’État au ministère fédéral des Finances et au ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales, ancien membre du directorat de la Banque centrale européenne ;
Laurence Boone, chef économiste, AXA ;
Aart De Geus, Directeur général de la Bertelsmann Stiftung ;
Pascal Lamy, President emeritus de l‘Institut Jacques Delors, ancien Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ;
Philippe Maystadt, Président du Centre international de formation européenne (CIFE), Président honoraire de la Banque européenne d’investissement (BEI), ancien Vice-premier ministre et Ministre des Finances de Belgique ;
Maria João Rodrigues, Membre du Parlement européen, Vice-Présidente du groupe S&D, responsable de la politique économique et sociale ;
Gertrude Tumpel-Gugerell, Consultante émérite, Austrian Institute of Economic Research (WIFO), ancien Membre du directoire de la Banque centrale européenne ;
António Vitorino, avocat, ancien Président de l’Institut Jacques Delors ; ancien Commissaire européen à la Justice et aux Affaires intérieures.
 

Les recommandations de ce Rapport reposent sur la conviction que seule une refonte complète de l’UEM et des mécanismes de crise actuels peut garantir la pérennité de l’UE. Le rapport propose un plan de réforme en trois phases de l’Union économique et monétaire :

1. Un « kit de premiers soins » pour l’Union monétaire corrigeant les faiblesses dans la gestion de crises et la coordination.
2. La croissance au sein de l’UE doit être renforcée par une combinaison d’investissements et de réformes.

3. L’euro doit s’appuyer à moyen terme sur un partage complet des risques et de la souveraineté.
Cette approche va de pair avec la poursuite du développement du mécanisme européen de sécurité, le MES, pour en faire un Fonds monétaire européen soumis à un contrôle parlementaire strict.