Policy Paper 149
 
L’écart intergénérationnel croissant en Europe – Quel rôle pour l’Etat-providence ?
Ce Policy paper de Pia Hüttl, Karen Wilson et Guntram Wolff, publié dans le cadre du projet Vision Europe, s'intéresse à l'écart générationnel croissant en Europe.
|   09/02/2016             |   Pia Hüttl   |   Karen E. Wilson   |   Guntram Wolff             |   Travail et affaires sociales
Policy Paper

En sept ans de crise économique, la fracture intergénérationnelle en termes de revenus et de richesse s’est accrue dans de nombreux pays de l’Union européenne. Ce Policy paper de Pia Hüttl, Karen Wilson et Guntram Wolff passe en revue les réformes des retraites mises en œuvre par plusieurs pays et fournit des recommandations politiques pour combler le fossé entre les générations.
 

  • Au cours de la crise économique et financière, le fossé entre les jeunes et les personnes âgées a augmenté dans l’Union européenne, que ce soit en termes de bien-être économique que d’allocation des ressources par les gouvernements. Alors que les taux de chômage et de pauvreté des jeunes augmentaient, on observait un transfert des dépenses publiques en faveur de l’éducation, des familles et des enfants vers les retraités.
  • Pour assurer la durabilité des systèmes de retraite, certains pays ont réformé leurs systèmes de retraites. Ce Policy paper analyse les évolutions du ratio cotisations-prestations, c’est-à-dire le rapport entre le revenu des retraités et le revenu de la population active, et constate que les réformes ont souvent favorisé les retraités actuels au détriment des retraités futurs, ce qui élargit la fracture générationnelle.
  • Pour combler cette fracture générationnelle, les auteurs recommandent des réformes dans trois domaines : une amélioration de la gestion macroéconomique européenne ; rétablir l’équité des dépenses publiques de sorte que les jeunes ne soient pas désavantagés ; réformer les retraites afin de répartir équitablement le fardeau entre les générations.

La version anglais est disponible sur le site web du think tank Bruegel.
Ce Policy paper est publié dans le cadre du projet Vision Europe.

L’Institut Jacques Delors participe au projet pan-européen « Vision Europe », un projet collaboratif regroupant des think tanks et des fondations qui cherche à répondre aux principaux défis de politiques publiques en Europe. À travers des recherches, des publications et un sommet annuel, le projet vise à devenir un forum de débats et une source de recommendations pour améliorer la prise de décision fondée sur des données probantes, tant au niveau national qu’au niveau européen, et à encourager une meilleure intégration européenne. En 2015, les travaux portent sur l’avenir de l’État-providence, et le consortium s’engage à produire des recommendations innovantes afin d’assurer la durabilité de long terme des systèmes sociaux nationaux. 

Les autres organisations participant à Vision Europe sont :
– Bertelsmann Stiftung (Allemagne)
– Bruegel (Belgique)
– Calouste Gulbenkian Foundation (Portugal)
– Chatham House (Royaume-Uni)
– Compagnia di San Paolo (Italie)
– The Finnish Innovation Fund Sitra (Finlande).

Retrouvez plus d’information sur le projet sur le site : www.vision-europe-summit.eu
et suivez-le sur le hashtag #VisionEurope.