Policy Paper 134
 
Les mécanismes de capacité dans l’UE : une nationalisation de la sécurité énergétique ?
A l'heure actuelle, plusieurs Etats membres de l'UE ont mis en place des mécanismes de capacité pour améliorer la sécurité d'approvisionnement énergétique au niveau national. Ce Policy paper analyse l'impact potentiel de ce nouvel instrument.
|   21/05/2015             |   Jekaterina Grigorjeva             |   Energie et environnement
Policy Paper

Le 25 février 2015, la Commission européenne a présenté son paquet sur l’Union de l’énergie, qui illustrait sa vision de l’avenir du secteur énergétique Européen. Ambitieuse dans ses objectifs, la réaction de la Commission pourrait être trop tardive, les initiatives nationales ayant déjà été mises en œuvre de manière unilatérale.

Quel est l’impact des interventions nationales, et notamment des mécanismes de capacité, sur le marché intérieur de l’énergie ? Les stratégies énergétiques nationales sapent-elles les principes fondamentaux du négoce énergétique européen ? Jekaterina Grigorjeva tente de répondre à ces questions dans son Policy paper et arrive aux conclusions suivantes :

– Seuls des mécanismes de capacité compatibles, accompagnés de modèles de participation explicites, permettront une « co-existence » efficace des mécanismes de capacité nationaux et du marché intérieur européen de l’énergie.
– L’Union européenne de l’énergie consiste à optimiser les ressources et l’infrastructure au niveau européen. La reconnaissance du besoin de coopération pour résoudre les problèmes actuels continue de faire défaut parmi les États membres.
– Protéger l’ancien équilibre national ne permettra pas de relever les défis auxquels les États membres sont confrontés, mais ne fera que retarder les progrès sur la voie d’un secteur européen de l’énergie plus durable.

Ce Policy paper est également disponible en anglais et en allemand.