Autres documents
 
UE et Grèce : sortir de « Europe-FMI » plutôt que de l’euro
L'expiration du programme d’aide européen à la Grèce le 30 juin et l’organisation d’un référendum dans ce pays le 5 juillet ont un point commun : celui d’ouvrir la perspective d’une fin de "l’Europe FMI" instituée sous la pression de la crise et dont il est nécessaire de sortir par le haut, à un triple titre. Tel est l’objet de ce Mot d’Yves Bertoncini.
|   02/07/2015             |   Yves Bertoncini             |   Démocratie et citoyenneté
Autres documents

L’expiration du programme d’aide européen à la Grèce le 30 juin et l’organisation d’un référendum dans ce pays le 5 juillet ont un point commun : celui d’ouvrir la perspective d’une fin de « l’Europe FMI » instituée sous la pression de la crise et dont il est nécessaire de sortir par le haut, à un triple titre :

1. Adopter des mesures nationales et européennes permettant à la Grèce de revenir sur les marchés financiers
2. Sortir de relations fondées sur la conditionnalité comptable pour renouer avec la coopération politique
3. Solder les comptes de « l’Europe FMI » sur la base de responsabilités partagées

Tel est l’objet de ce Mot d’Yves Bertoncini, également publié sur Le Monde.fr et EurActiv.com.