événement

Les valeurs européennes sont-elles universalisables ?

| 11/10/2022 | 19:30 > 20:30 |
Conférence |

PARTNERSHIP

PARTENAIRES

Quelle est l’identité de l’Europe ? Faut-il puiser dans les racines, notamment chrétiennes, des différents pays européens, pour reconstituer des mythes, un récit civilisationnel particulier, afin d’affirmer l’unité européenne en interne et sa puissance sur la scène internationale ?

Faut-il au contraire s’éloigner de cette tentation et porter un regard lucide et critique sur l’histoire européenne, afin d’essayer de concrétiser les idéaux universels, toujours brandis mais souvent bafoués dans les faits ?

Les valeurs européennes – dont la définition fait l’objet d’intenses débats – ont-elles une dimension universelle ? Peut-on espérer et favoriser leur diffusion sans pour autant adopter un comportement post-colonialiste ?

En réponse à ces questions, différentes options théoriques sont défendues par plusieurs publications du Grand Continent, notamment “L’Europe est-elle post-chrétienne ?”, de Luuk Van Middelaar et Pierre Manent et “Le passé impensé : pour un récit critique européen” de Hans Kundnani.

Nous prolongerons ces discussions écrites par un débat de vive voix, lors de ce mardi du 11 octobre avec :

Thierry Chopin, professeur de science politique à ESPOL (Université Catholique de Lille), conseiller spécial à l’Institut Jacques Delors.
Rokhaya Diallo, journaliste, autrice, réalisatrice, chercheuse en résidence à l’université de Georgetown (Washington D.C.).
Philippe Portier, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, Titulaire de la Chaire « Histoire et sociologie des laïcités »
Myriam Revault d’Allonnes, philosophe et professeur émérite des Universités à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Quelle est l’identité de l’Europe ? Faut-il puiser dans les racines, notamment chrétiennes, des différents pays européens, pour reconstituer des mythes, un récit civilisationnel particulier, afin d’affirmer l’unité européenne en interne et sa puissance sur la scène internationale ?

Faut-il au contraire s’éloigner de cette tentation et porter un regard lucide et critique sur l’histoire européenne, afin d’essayer de concrétiser les idéaux universels, toujours brandis mais souvent bafoués dans les faits ?

Les valeurs européennes – dont la définition fait l’objet d’intenses débats – ont-elles une dimension universelle ? Peut-on espérer et favoriser leur diffusion sans pour autant adopter un comportement post-colonialiste ?

En réponse à ces questions, différentes options théoriques sont défendues par plusieurs publications du Grand Continent, notamment “L’Europe est-elle post-chrétienne ?”, de Luuk Van Middelaar et Pierre Manent et “Le passé impensé : pour un récit critique européen” de Hans Kundnani.

Nous prolongerons ces discussions écrites par un débat de vive voix, lors de ce mardi du 11 octobre avec :

Thierry Chopin, professeur de science politique à ESPOL (Université Catholique de Lille), conseiller spécial à l’Institut Jacques Delors.
Rokhaya Diallo, journaliste, autrice, réalisatrice, chercheuse en résidence à l’université de Georgetown (Washington D.C.).
Philippe Portier, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, Titulaire de la Chaire « Histoire et sociologie des laïcités »
Myriam Revault d’Allonnes, philosophe et professeur émérite des Universités à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

Ecole Normale Supérieure 29 rue d'Ulm 75005 Paris

SUR LE MÊME THÈME

ON THE SAME THEME

PUBLICATIONS

Voir plus
Load more

MÉDIAS

MEDIAS

Voir plus
Load more

ÉVÉNEMENTS

EVENTS

Voir plus
Load more