Policy Paper 200
 
Existe-il une convergence des priorités de dépenses parmi les membres de la zone euro ?
Au sein de la zone euro, les dépenses publiques représentent 30 à 60% du PIB. Quels sont les pays qui dépensent le plus ? Dans quelle mesure les priorités de dépenses diffèrent entre les pays membres ? Existe-il une convergence des dépenses depuis la mise en place de l'Union monétaire ?
|   03/07/2017             |   Jörg Haas   |   Robin Huguenot-Noël             |   Economie et finance
Policy Paper

Au sein de la zone euro, les dépenses publiques représentent 30 à 60% du PIB. Quels sont les pays qui dépensent le plus ? Dans quelle mesure les priorités de dépenses diffèrent entre les pays membres de la zone euro ? Existe-il une convergence des dépenses depuis la mise en place de l’Union monétaire ?

Dans ce Policy Paper, Jörg Haas, chercheur au Jacques Delors Institut – Berlin et Robin Huguenot-Noël, Policy Analyst au European Policy Centre (EPC) et chercheur associé au Jacques Delors Institut – Berlin, analysent les données relatives aux dépenses publiques des pays membres de la zone euro et les présentent en sept graphiques. Leurs principales conclusions peuvent se résumer comme suit :

  • Les ratios de dépenses publiques varient dans des proportions importantes entre les pays membres de la zone euro, et ne semblent pas converger depuis la création de l’UEM. La Belgique, la Finlande et la France présentent des services publics importants, contrairement à l’Irlande et aux pays baltes.
  • Les différences sont particulièrement prononcées dans le domaine de la protection sociale. De grandes économies comme la France, l’Italie ou l’Espagne, ont vu leurs niveaux de dépenses augmenter, alors qu’ils baissaient en Allemagne. 
  • Concernant les effets potentiellement positifs des dépenses d’éducation, de l’investissement public et de la R&D, aucune tendance claire ne se dégage. Cependant, plusieurs pays sévérement touchés par la crise de la dette ont réduit leurs dépenses productives.
  • En règle générale, les priorités et les niveaux de dépenses semblent refléter en premier lieu les préférences domestiques et la dépendance au sentier.
Ce Policy Paper est disponible uniquement en anglais.