Autres documents
 
Le prochain Cadre financier pluriannuel (CFP) et sa flexibilité
Les négociations du prochain Cadre financier pluriannuel seront particulièrement difficiles. Comme pour les précédentes négociations, un débat sur l'augmentation de la flexibilité du budget de l'UE aura lieu.
|   23/11/2017             |   Eulalia Rubio             |   Economie et finance
Autres documents
Les négociations du prochain Cadre financier pluriannuel seront particulièrement difficiles. Le Brexit, s’il a finalement lieu, laissera un déficit important dans les finances de l’UE, et il y aura de fortes pressions que les dépenses de l’UE augmentent dans des domaines qui n’étaient pas une priorité par le passé, tels que les migrations ou la sécurité extérieure.
Comme pour les précédentes négociations, un débat sur l’augmentation de la flexibilité du budget de l’UE aura lieu. Le CFP actuel a mis en place de nouvelles dispositions en matière de flexibilité, mais les multiples crises affectant l’UE récemment ont montré que ces dispositions avaient des limites et qu’il était nécessaire d’augmenter la capacité du budget de l’UE à s’adapter à des événements inattendus et à des circonstances changeantes.
Dans ce papier, Eulalia Rubio, chercheuse senior à l’Institut Jacques Delors, analyse la mise en place de ces nouvelles dispositions et des nouveaux instruments en matière de flexibilité, et met en exergue les moyens d’améliorer la flexibilité dans les CPF à venir.

Ce papier a été écrit à la demande de la Commission des budgets du Parlement européen et y a été présenté le 22 novembre 2017. Il est consultable en pièce jointe et sur le site du Parlement européen.