Autres documents
 
Schengen est mort ? Vive Schengen !
Jacques Delors, António Vitorino, Yves Bertoncini et les participants de notre CEO 2015 invitent les chefs d'Etat et de gouvernement à sauvegarder et à renforcer Schengen face aux attaques terroristes et à l'afflux massif des réfugiés, dans une déclaration déjà publiée par de nombreux médias européens. 
|   23/11/2015             |   Jacques Delors   |   António Vitorino   |   Yves Bertoncini             |   Europe dans le monde
Autres documents

Jacques Delors, Antonio Vitorino, Yves Bertoncini et les participants de notre Comité Européen d’Orientation 2015 invitent les chefs d’Etat et de gouvernements à sauvegarder et à renforcer Schengen face aux crises internationales (attaques terroristes et afflux massif des réfugiés), dans une déclaration intitulée : « Schengen est mort? Vive Schengen! ».    

Apres les lâches et choquantes attaques terroristes de Paris, ils soulignent en particulier que « nous devons nous unir pour combattre efficacement la menace terroriste, en Europe comme à l’extérieur » et que « notre désir de sécurité sera satisfait dans le cadre même de l’espace Schengen », notamment via un renforcement de « notre capacité à assurer le contrôle effectif de nos frontières extérieures, désormais communes ». 

Ils concluent leur déclaration en appelant à « sauvegarder et renforcer Schengen, à rebours de la tentation dangereuse d’un repli sur les frontières nationales qui porterait préjudice à l’ensemble des Européens sans renforcer en rien leur sécurité ».

Des articles directement inspirés de cette déclaration ont été publiés par la presse européenne : Dennik N (Slovaquie), Euractiv.com, Euractiv.pl (Pologne), Handelsblatt (Allemagne), Hospodárské noviny (République tchèque), Jyllands-Posten (Danemark), Le Monde (France), Le Temps (Suisse), El Pais (Espagne), Le Soir (Belgique), La Repubblica (Italie), Luxemburger Wort (Luxembourg), Publico (Portugal) et To Vima (Grèce).

Cette déclaration est également disponible en anglais et en allemand.